Revla à L’isle sur la Sorgue

Les GEM de la région Paca

Ce GEM a vu le jour en 2012, en tant que club financé par le Pôle sud-est du secteur psychiatrique du Vaucluse, ouvert à raison de 3 jours par semaine, à l’Isle-sur-Sorgue mais aussi à Cavaillon et à Apt. Une infirmière psychiatrique et une éducatrice spécialisée ont ainsi été détachéés de l’hôpital de Montfavet pendant 3 ans. En 2015, l’hôpital a stoppé ses financements, mais les deux animatrices du futur GEM ont pu créer une association afin de continuer l’expérience, elles se sont engagées en tant que bénévoles, l’une assurant la fonction de présidente et l’autre de secrétaire. Revla, qui est l’abréviation de Revenir Vers les Autres, est devenu finalement un GEM en 2017. Il a cependant fonctionné sans animateur jusqu’en décembre 2019, les gémeurs étant en autonomie la plupart du temps, grâce à l’implication de plusieurs de ses membres comme Christophe, titulaire d’un master 2 d’économie ou de Fred, développeur informatique en langage orienté objet.
Les permanences extérieures à Cavaillon ont cessé il y a un an mais un nouveau GEM va voir le jour à Carpentras dans les prochains mois.

Un GEM mixte accueillant aussi bien le psy que les TC

C’est ce qu’on appelle un GEM mixte, puisqu’il accueille aussi bien les personnes ayant des difficultés psychiques qu’un public TC, fortement présent dans la ville, à cause de la présence d’un institut spécialisé. Revla dispose donc d’un double parrainage, à la fois de l’Unafam et de l’AFTC dont est membre la mère d’un des adhérents. Si le parrain Unafam semble assez peu présent, la marraine AFTC est très impliquée.

Outre un partenariat avec les SAVS et les CMPs de son secteur, Revla travaille main dans la main avec le centre socio-culturel local “la Cigalette” dont il est membre du conseil d’administration. Le GEM possède par ailleurs un blog depuis 2013, qui depuis l’arrivée de l’animateur a connu une très forte montée en puissance : plus de 70 articles postés en 2020, contre à peine une dizaine les années précédentes. Le GEM compte une trentaine de membres, ce qui est assez peu, dû en grande partie à l’absence d’animateur et à un certain essoufflement dans l’autonomie (c’est pas évident de faire vivre un GEM pendant 5 ans sans professionnel impliqué à plein temps). Par comparaison en 2014, le GEM avait atteint les 72 adhérents. Umberto, l’animateur a finalement été recruté en janvier 2020, mais la crise Covid a retardé sa véritable entrée en la matière qui a donc du attende l’été 2020 pour avoir lieu.

On peut se questionner sur la longue période de latence entre les financements GEM et le recrutement de l’animateur, ainsi que sur la présence de membres de la fonction publique hospitalière dans l’équipe de dirigeants du GEM. Cela dit pour l’instant aucun adhérent ne souhaite devenir président du GEM, comme nous avons pu le vérifier.

(Visited 278 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/revla-a-l-isle-sur-la-sorgue/

2 Commentaires

    • umberto bertozzi sur 06/01/2021 à 06:19

    Pour répondre à Régis que je ne connais pas, les courbes de fréquentation sont en parfaite adéquation avec les les périodes de confinement et dé-confinement. Je l’invite à venir me rencontrer et je serai ravi de lui faire voir mes relevés. Le bureau n’est pas plus en discorde que dans n’importe qu’elle entreprise humaine et l’animateur n’as aucun problème avec le bureau sauf que cette association à fonctionné en tant que GEM en autonomie pendant deux ans sans professionnelle et les erreurs de gestion sont encore présentes. Un temps d’adaptation et de formation est nécessaire et mon DEJEPS ” Développement de projet territoire et réseau” m’a permis de faire un diagnostic. Relever les problématiques et donner des réponses. Ils n’ont pas l’habitude d’avoir un regard neutre et pro sur leurs actions. Les adhérents sont passés d’une vingtaine a plus de 40 en un ans avec cette crise du COVID.
    Umberto L’animateur

    • Regis sur 29/12/2020 à 07:36

    il règne une discorde au sein du bureau de l’association REVLA ainsi qu’avec l’animateur !
    et les adhérents ressentent le malaise d’une atmosphère deletaire…
    L’association est actuellement dans une impasse et le virus comme raison d’absentéisme est une excuse non recevable étant donné l’exemption de confinement pour tous les adhérents !
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.