Les GEM, des associations très peu numérisées pour un public n’ayant majoritairement pas d’accès Internet

Lire aussi
Les GEM sur Facebook

Les GEM dans leur ensemble sont très peu visibles sur Internet et hormis l’annuaire du Psycom, on ne trouve guère d’autre trace de l’existence de la plupart d’entre eux. Certains ont un site WEB. Mais celui-ci la plupart du temps n’a pas été remis à jour depuis plusieurs années. On peut d’ailleurs penser, qu’il y avait une plus grande effervescence dans les GEM il y a 10 ans qu’aujourd’hui ou le train train quotidien a repris le dessus : on ne voit plus guère de tribunes enflammées à la Guy Baillon, comme sur Médiapart autrefois.

Mais il faut le dire, Internet ne fait pas vraiment partie du monde des GEM. Internet est un plaisir solitaire, alors que les GEM sont basés sur l’échange et les activités de groupe.

Cela tient avant tout beaucoup au fait qu’une minorité des Gémeurs disposent d’une connexion Internet. L’internet coûte trop cher et est parfois trop complexe à utiliser. Une fracture numérique flagrante. Un chiffre proche de 25% seulement des d’adhérents sont équipés en matériel informatique et ont accès à internet !

Et la crise du Covid19 passa par là

C’est pour ça d’ailleurs, qu’ une partie de la politique post Covid19 va consister à réduire cette fracture numérique. C’est le thème de l’appel d’offre qu’a lancé la Fondation de France.

La récente crise du Covid19 a cependant montré à quel point l’accès au numérique a pu se montrer utile pour ceux des Gémeurs qui avaient cet accès, ils ont pu rester connectés au monde, alors que leurs frères moins bien équipés se sont retrouvés très isolés. La situation varie cependant grandement d’un GEM à l’autre suivant leur recrutement et la richesse de leurs adhérents. C’est ainsi que dans le GEM de Gap, la moitié des Gémeurs avaient déjà un compte Facebook, ce qui n’était le cas de presque personne au GEM de Soissons.

Le mythe du GEM 2.0 a donc fait long feu, avec seule une vingtaine de GEM qui ont mis en place un véritable politique de riposte numérique en mettant en place des séances vidéos, en se retrouvant sur Zoom et en communiquant abondamment par WhatsApp et Facebook. Certains ont réellement innové en la matière.

(Visited 6 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/une-fracture-numerique-flagrante-un-chiffre/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.