Adhérer au GEM suite à un BURN-OUT

Les groupes d’entraide mutuelle sont destinés à toute personne en situation de souffrance psychique qui se retrouvent face à un certain isolement ou du moins, une altération de leur lien social. Cette situation de souffrance psychique, puisqu’elle est une situation, est par définition mouvante. Ainsi, une personne qui entrait au GEM il y’a six mois peut estimer ne plus avoir “besoin” de côtoyer le groupe d’entraide mutuelle, parce que son état de santé s’est amélioré, que la personne a bâti de nouveaux liens indépendamment du groupe d’entraide mutuelle, qu’elle a retrouvé un travail…

Cela peut être notamment le cas des adhérents ayant rejoint un gem suite à un BURN-OUT. Pour ces personnes, c’est un épuisement professionnel (physique, mental, psychique) qui a rendu leur quotidien difficile jusqu’à, parfois, l’hospitalisation. Afin d’envisager une amélioration de l’état de santé de la personne et une sociabilité nouvelle, les Groupes d’entraide mutuelle sont parfois évoqués voire conseillés par les infirmières ou les médecins.

Pour ces personnes, le gem ne s’inscrit généralement pas dans leur parcours de façon durable. Il semble davantage constituer un passage, un tremplin vers le retour à sa vie d’avant. Et c’est en cela que le gem touche une multiplicité de publics ou de bénéficiaires puisqu’il ne s’adresse pas uniquement à des personnes “malades de longue date” mais aussi à des personnes que la souffrance psychique a frappée momentanément sans inscription durable dans un parcours médical ou institutionnel.

C’est ainsi que certains estiment parfois “ne plus avoir besoin du gem” tout en reconnaissant que celui-ci leur a apporté beaucoup.

(Visited 87 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/adherer-au-gem-suite-a-un-burn-out/

Laisser un commentaire