Ce que va demander l’ARS lors de votre premier contact

Dans le cadre d’un projet d’ouverture de GEM, je vous invite à consulter l’arrêté du 27 juin 2019 fixant le cahier des charges des GEM, que vous trouverez ci-joint.

Pour résumer :
– le GEM doit être une association d’usagers adhérents ;
– il nécessite le soutien d’un parrain ;
– moyens humains : 1 à 2 animateurs ;
– constitution d’un règlement intérieur ;
– constitution d’un contrat d’adhésion ;
– ouverture 30h/semaine dont au moins un jour le WE ;
– financement : plafond de 78 000 €/ an.

Vous pouvez dès à présent constituer votre dossier à nous soumettre, et qui devra également apporter des précisions sur les points cités ci-dessous :
– à quel type de public s’adresse votre projet de GEM (psychique, traumatisé crâniens, ou TSA) ?
– Combien d’usagers fréquenteraient le GEM ? avez-vous déjà connaissance de votre file active ?
– Avez-vous réalisé une éventuelle projection de l’activité ?
– Avez-vous identifié des enjeux particuliers et les besoins quant à l’ouverture de ce GEM sur votre territoire ?
– Avez-vous rencontré les gestionnaires de GEM de celui-ci ?
– Disposez-vous d’un local ?
– Avez-vous défini un projet associatif ?

Enfin, l’ARS portera une attention particulière aux dossiers qui répondent aux besoins identifiés sur le territoire parisien :
– territoire dépourvus de GEM ;
– création d’un GEM pour public TSA, car l’offre est encore inexistante sur le territoire . Il est à noter que pour les projets de GEM à destination d’un public porteur de TSA, la réponse devra être innovante, argumentée et adaptée à ce public.

(Visited 7 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/ce-que-va-demander-et-donner-l-ars-lors-de-votre-premier-contact/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.