D’adhérent de GEM à Médiateur de Santé Pair : le parcours de Fatah Senadla

Entretien avec Fatah Senadla, médiateur de santé pair à Rouffac, auparavant membre des GEM de Strasbourg “l’Aube” et de Mulhouse “les Ailes de l’Espoir”

Fatah, quand il avait une vingtaine d’années à Strasbourg était étudiant en arts du spectacle et téléopérateur quand il a rencontré la maladie psychique. Hospitalisé, sa psychiatre lui parle du GEM en 2008. Fatah avait le désir de comprendre ce qui lui arrivait et d’échanger avec d’autres personnes ayant le même type de vécu. Il commence à fréquenter le GEM « l’Aube » ou il rencontre un public varié essentiellement sur les temps café au départ.

En 2009, pour des raisons familiales, il retourne à Mulhouse dont il est originaire. Il fréquente alors le GEM « les Ailes de l’Espoir » et s’investit alors en tant qu’assesseur dans le Conseil d’Administration puis Trésorier et enfin vice-Président. Il apprend alors la prise de parole publique en réunion et retrouve une confiance et une estime de lui. Il se fait également un cercle d’amis. Le GEM l’encourage également pour aller vers l’extérieur (empowerement).

Il a ensuite le désir de travailler et est appuyé dans ses démarches par les salariés du GEM. Il obtient une orientation vers un service d’accompagnement vers l’emploi, avec lequel il travaille son projet professionnel. Il élabore l’idée de devenir Médiateur Social et se forme pendant six mois avec l’AFPA de Créteil. Une fois formé, il devient salarié de la Mairie de Mulhouse. Puis sa connaissance du tissu associatif local ainsi que sa participation au Conseil Local de Santé Mentale le font repérer par l’hôpital psychiatrique local qui lui propose un poste de référent associatif avec des missions de nourrir et renforcer les liens entre les associations d’usagers, les familles et l’hôpital. Il dit alors faire inconsciemment déjà la promotion du rétablissement.

Il a suivi la formation de Médiateur de Santé Pair en Licence 3 Sciences Sanitaires et Sociales à l’université Paris XIII en 2018-2019. Il est depuis employé dans un service ambulatoire de l’hôpital de Rouffac. Il est également membre du Conseil d’Administration d’APPUI, une Association du médico-social s’occupant d’hébergement, de réinsertion et de précarité.

Dans sa vie personnelle il cultive sa passion pour le cinéma en participant à des tournages de courts-métrages et il s’astreint à une méditation matinale de 5 à 10 minutes tous les matins depuis 6 ans.

(Visited 78 times, 2 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/de-fatah-senadla/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.