Grain de Café (Bordeaux Gironde)

Grain de Café fait partie de ces nombreux GEM nés sur des structures antérieures. En l’occurrence le GEM fonctionne en parallèle à un bistrot associatif appelé “Bistrot des Exclus” qui a vu le jour à la fin des années 90, mis en place par l’hôpital Charles-Perrens. Il fonctionnait parallèlement à une résidence d’urgence pour une dizaine de personnes et les ateliers Artisse d’expression artistique. Un psychiatre à mi-temps consultait juste au-dessus du café et deux infirmières tenaient les lieux. Le psychiatre et les infirmières ont disparu, mais le café continue d’ouvrir ses portes, accueillant tous les jours plusieurs dizaines de personnes tant du GEM que d’un peu partout.

Un GEM avec 90 adhérents

Avec 90 adhérents c’est un grand GEM (le double de la moyenne nationale) qui attire beaucoup par la qualité de ses activités animées par des professionnels rémunérés (on ne trouve guère plus de 2 ou 3 ateliers fait par des prestataires dans les autres GEM, alors que Grain de Café consacre 15 000 Euros par an à la seule rémunération de ses intervenants extérieurs. Outre le fait que le gestionnaire ne fait pas payer les 4000 Euros de frais de gestion qui sont généralement ponctionnés, le GEM ne paye que la moitié du loyer, l’autre moitié étant prise en charge par l’Association parallèle “le Bistrot des Exclus”.

Le lieu se présente comme une immense salle (80 mètres carrés) toute en longueur et avec une belle hauteur sous plafond dans un bel immeuble du 18éme siècle bordelais. 5 ordinateurs trônent au fond de la salle. Le GEM et le Bistrot ont déménagé en février 2020 ; pour après plus de 20 ans de présence rue d’Aussonne, aller emménager au rez-de-chaussée d’un foyer d’accueil – pas forcément très bon pour l’indépendance du GEM. Jean-Claude le Président du GEM est également au Conseil d’Administration d’ARI. Des liens réguliers ont lieu avec la MDPH, aucun en revanche avec l’ARS qui travaille davantage directement avec ARI.

Tout le monde met un peu la main à la pâte dans la gestion du café, contrairement au bistrot de la Colombière ou seuls les bénévoles et la salariée sont derrière le comptoir. Juste en face du Bistrot se trouve une bagagerie pour grands précaires, qui viennent souvent consommer sans que cela ne pose de problèmes particuliers et même s’ils doivent payer leurs consommations plus chères que les adhérents du GEM.

Marc en est l’animateur depuis 2014, c’est-à-dire depuis l’adjonction du GEM au bistrot. Il signe ces mails : “travailleur social”… pas sûr que ça soit bien apprécié partout. Travailleur social c’est mieux que soignant, mais ça reste une relation de professionnel à assisté, alors que l’animateur dans un GEM est censé être “au service de”. Une seconde animatrice a été récemment recrutée qui se partage entre Tertio et Grain de Café, ce qui va amener les 2 GEM à davantage se fréquenter, ce qu’ils ne faisaient jamais jusque-là. Des rencontres mensuelles entre animateurs (les fameux temps de restitution) viennent d’être mises en place.

ARI, le gestionnaire s’appelait auparavant Aisis et possède plus de 300 salariés, ce qui en fait une des importantes structures médico-sociales. Grain de Café est le premier GEM dont il a pris la gestion en 2014. Il a depuis repris également la gestion du GEM de Libourne, puis a lancé Tertio l’année dernière et s’apprête à gérer le nouveau GEM mis en place par Médiagora, une Association nationale spécialisée dans les troubles anxieux et présente dans une quinzaine de départements.

 

Article paru dans Sud Ouest en 2009 sur le Bistrot Associatif

Documents joints

(Visited 97 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/grain-de-cafe-bordeaux-gironde/

Laisser un commentaire