Gros ou petit GEM : les différentes tailles

Puisque la grosseur vous intéresse particulièrement, nous allons vous le dire tout de suite. Les plus gros GEM ne se trouvent pas dans les plus grandes villes. Celui de Pau, le SAS atteint 300 adhérents et celui de Saint Saint-Nazaire 250, alors que ces villes font moins de 70 000 habitants. Mais c’est une taille tout à fait exceptionnelle. Chaque GEM accueille au moins une bonne vingtaine d’adhérents mais, en cherchant bien, on en trouve avec encore moins d’adhérents. Le GEM Jeune de Tonneins, un an après son ouverture n’avait que six adhérents, celui d’Aix en Provence en 2016, quinze. Au moment de son déménagement, le GEM de Soissons a aussi perdu beaucoup d’adhérents et a mis plusieurs années à se refaire une santé. La subvention étant uniforme, quelle que soit la taille des GEM, C’est clair que 75 000 Euros pour moins de 10 adhérents, ça commence à faire cher et que cette somme sera beaucoup plus utile au CMP voisin.

Cinquante adhérents en moyenne

De manière générale, le nombre moyen de Gémeurs est d’une petite cinquantaine de personnes. C’est le cas des 3/4 des GEM que nous avons rencontrés, surtout dans les grandes villes. C’est vrai que dans les plus petites villes (de moins de 30 000 habitants) les GEM sont souvent plus petits avec plutôt 20 et 30 adhérents. Il y a d’ailleurs des GEM qui ont dû fermer faute d’un nombre d’adhérents suffisant, comme celui de Thiers dans le Puy de Dôme. Cela s’explique souvent par une hostilité locale ou bien la présence de trop nombreuses structures équivalentes. A Saint Quentin, le GEM doit faire face à la concurrence de deux clubs thérapeutiques auxquels les soignants accordent leur naturelle préférence.

Le Cahier des Charges lui même donne 50 comme le nombre maximum d’adhérents, prônant au delà la création d’un second GEM. C’est la saturation du Nouveau cap à Nantes qui a encouragé la création de la Soriniére en 2018. A l’inverse une trop petite taille peut être mal vue.n Si dans les textes, la subvention ARS est la même quelle que soit la taille du GEM. Dans les faits, je me suis aperçu d’une certaine pression à la performance auprès des 50 GEM à qui j’ai posé la question que les GEM de moins de 30 adhérents avaient souvent une subvention d’environ 60 000 € alors que ceux de plus de 100 adhérents allaient plutôt sur les 85 000 €.

Les tailles XXL

Les plus gros GEM, ceux de Nantes ou de Lille, comptent plus de 100 membres, voire plus de 200 (250 pour celui de Saint-Nazaire, 300 pour celui de Pau, 150 pour celui de Nantes). Si la plupart des gros GEM que nous avons rencontrés se trouvent dans des grandes villes, celui de Pontivy qui fait lui aussi plus de 100 adhérents, une ville de 15 000 habitants, est l’exception à la règle. Quant à celui de Saint-Nazaire (250 adhérents), il est pourtant situé dans une ville qui ne fait “que” 70 000 habitants. Mais dans le cas de Pontivy, nous sommes là dans le cas d’un GEM particulièrement bien intégré à sa ville, où il est l’organisateur du comité local de santé mentale et où il fait l’objet régulièrement d’articles de presse. A Pau, le GEM fait partie de la principale structure sportive de la ville, dans une ville qui plus est a mis le sport comme principale vecteur de communication.

Être un gros GEM n’est pas forcément une sinécure. Beaucoup des adhérents de ceux-ci se sont plaints auprès de moi des nuisances engendrées par une telle foule : il faut s’inscrire très longtemps à l’avance pour participer à certaines activités, les nouveaux adhérents ne peuvent rentrer qu’au compte-gouttes, alors que dans les textes n’importe qui doit pouvoir venir découvrir un GEM quand il le désire. C’est ainsi qu’au Nouveau Cap à Nantes les accueils des nouveaux adhérents ne se font qu’une fois par semaine. Dans un autre GEM seuls les adhérents ayant plus d’un an d’adhésion à leur actif peuvent bénéficier des sorties. Ailleurs seuls les adhérents à jour de leur cotisation sont admis dans le GEM. Sans compter le burn-out des animateurs qui ne savent plus où donner de la tête.

Et de toute façon ce n’est pas la taille qui compte, mais le nombre d’adhérents qui fréquentent le GEM chaque jour. Et là, nous sommes dans de beaucoup plus faibles proportions : entre 5 et 40 adhérents pour les plus gros GEM. De façon générale, on trouve dans chaque GEM un noyau d’une dizaine de copains qui vont au GEM presque chaque jour, la plupart des autres y passant au moins une journée par semaine.

Le GEM de Pau, plus gros GEM de France

(Visited 4 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/gros-ou-petit-gem-les-differentes-tailles/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.