Le GEM de Baugé-en-Anjou “la maison de la fraternité”

Le 22 décembre 2020 nous sommes allés Stefan Jaffrin et moi même à la rencontre du gem de Baugé en Anjou. Nous avons été accueillis chaleureusement dans une ambiance pré-fêtes de Noël par M. René Di Maïo, président et fondateur de ce gem rural.

Avant la création du gem, Monsieur Di Maïo avait fondé l’association “la maison de la fraternité” il y a quinze ans, afin d’accueillir les personnes dans le besoin et/ou en manque de liens. En 2015, l’association a été transformée en groupe d’entraide mutuelle.

Depuis deux ans, le gem occupe une maison de bourg, achetée par René et son beau-frère sous forme de SCI et dont le rez-de-chaussée accueille l’association.

L’ambiance est familiale, car les deux salariés de l’association sont le beau-frère et une des filles de René (Virginie qui est animatrice depuis le début et qui valide un BPJEPS). Le gem a une activité économique de type ressourcerie “vêtements, divers objets, meubles”. Les particuliers leur demande de vider des maisons, ils ont deux grands locaux destinés à la revente à bas prix. Le gem dispose de deux véhicules.

Le gem est autonome et son propre gestionnaire. Un adhérent est trésorier et contrôleur de gestion à l’ADAPEI et offre ses services.

Le gem a 50 adhérents, la moyenne d’âge est de 30 ans. Deux jeunes services civique originaires de proches communes prêtent également main-forte et sont formés à la dynamique associative du gem.

Les activités du gem (contrariées par les confinements de cette année) sont généralement : cinéma tous les quinze jours à Baugé, sport adapté tous les quinze jours aussi, toutes les semaines des activités patisserie/bricolage), une sortie à l’extérieur par mois. Un coiffeur se déplace régulièrement au gem, les administrateurs aident aussi les adhérents âgés et isolés à faire leurs courses si besoin. Les adhérents participent également deux fois l’an à une pêche à la truite dans un étang proche. Les propriétaires d’un chateau proche leur mets un grand jardin à disposition pour l’entretien, que les adhérents cultivent en potager.

Des bénévoles et des adhérents participent aussi au tri des vêtements donnés au bric-à-brac.

Virginie fait un gateau pour le gouter tous les jours, les cafés et boissons chaudes sont offertes aux adhérents. Outre son activité de secrétaire, animatrice, elle cuisine et s’occuppe de la propreté du lieu.

Les jeux de société sont une activité récurrente. Et René peut recevoir les personnes qui ont besoin de parler dans une pièce à part. Il nous dit “parler est une activité”. René nous confie avoir une boite à outils pour aider “un coeur plein d’amour”.

Tous les ans, les adhérents partent en vacances, financées essentiellement par le bric-a-brac. Ils ont organisé, il y a deux ans un défilé de mode public, avec les adhérents comme mannequins et les vêtements réutilisés. Cet évênement local a été une grande fête pour les gémeurs et a été très apprécié par un large public.

Monsieur René Di Maïo est représentant à la commission des usagers du CESAME (hopîtal du secteur, basé à Sainte-Gemmes-sur-Loire, près d’Angers). Il lui tient aussi à coeur de réaliser un projet d’habitat collectif type maison-relais, qui pourrait vraiment beaucoup aider des pêrsonnes en soin.

Ils disposent d’une page Facebook et d’un site internet.

Site WEB

(Visited 68 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/le-gem-de-bauge-en-anjou-la-maison-de-la-fraternite/

1 Commentaire

  1. Le président loue le local au GEM et sa fille et son beau fils en sont les animateurs. C’est donc une affaire de famille. N’allez pas y chercher le moindre conflit d’intérêt : charité bien ordonnée comme par soit même.

Laisser un commentaire