Les divergences de philosophie, d’obédience des Associations porteuses de GEM s’expriment-elles dans les pratiques des GEM ?

“Les divergences de philosophie d’obédience des Associations porteuses de GEM, s’expriment-elles dans les pratiques des GEM ? On peut le penser et ça reflète l’équivoque ou plutôt la polysémie de la notion d’empowerment (voir l’excellent livre de Bacqué et Biewener), mais ce n’est pas sûr du tout au vu de l’enquête de terrain, (quelles incidences des conditions matérielles, du Cahier des Charges et l’ingérence des ARS, de la personnalité de l’animateur, du promoteur, etc.).”

Qu’en pensez vous cher ami Gémeur ? Parce que c’est vrai, dans chaque GEM, on m’a dit à peu près la même chose, sans que je voie très bien en quoi ça relevait plus d’un discours de l’Unafam que de la Fnapsy. Seule Advocacy se détache me semble-t-il un peu du lot, en cela qu’ils tiennent à leurs propres traditions citoyennes et insistent beaucoup plus sur l’accès au droit et l’exercice de sa liberté. Des journées de formation spéciale leur ont été dispensées d’accès aux droits, qu’il n’y a pas eu dans les autres GEM. 

Un paternalisme bon teint

Si les situations sont beaucoup plus floues aujourd’hui, en 2007 les modes de gouvernance étaient bien distincts suivant le parrainage, comme en témoigne la circulaire de mars 2007. Les GEM de la Fnapsy étaient directement gérés par les usagers alors que l’Unafam et Santé Mentale, considérant leurs Gémeurs comme moins autonomes et pour leur offrir un plus grand calme, ont pris le parti de ne pas encourager la gestion directe des GEM. Ça c’était dans les premières années d’existence. Aujourd’hui beaucoup des GEM les plus autogérés, sont parrainés par l’Unafam, tandis que certains GEM Fnapsy ont préféré déléguer leur gestion. Aurélien Troisoeufs constatait des 2011 cette perte d’influence des parrains sur la modalité de gestion de leur GEM.

L’Unafam traîne par ailleurs derrière elle une longue réputation de paternalisme qui peut en effet se ressentir dans la façon qu’elle a de parrainer ses GEM dans certains départements. Dans les Yvelines, les parrains sont ainsi très présents au sein des GEM puisqu’ils y assurent souvent des activités bénévoles et passent volontiers dire bonjour. En tout bien tout honneur bien sûr. Il n’en demeure pas moins, que certains Gémeurs peuvent y ressentir la présence du “big boss”. Et ce d’autant plus que dans un certain nombre de GEM, contrairement aux préconisations du Cahier des Charges, les bénévoles et les parrains ont le droit de vote au Conseil d’Administration. Dans le département des Hauts de Seine, j’ai senti un très fort poids de l’Unafam dans les GEM gérés par EHS, structure médico-sociale, elle même sous la domination de l’Unafam.

Cela dit dans le département voisin de Seine Saint Denis où Les GEM sont aussi gérés par des structures proches de l’Unafam, ces structures sont d’un militantisme que ne renierait pas Advocacy. On le voit donc que l’Unafam est loin d’être une structure homogène, ayant de forts particularismes locaux.

Cette main-mise de l’Unafam apparaît aussi souvent comme un mythe que tout le monde adore véhiculer. Il est de bon ton de ne pas aimer cette Association beaucoup plus puissante que toutes les autres. Plus qu’une idéologie, l’Unafam c’est une grosse infrastructure avec une armée de bénévoles qui seront présents à chacun des événements organisés par le GEM, alors que les autres parrains ne viennent qu’une fois l’an pour le Conseil d’Administration. Il n’ont pas les moyens d’assurer davantage de présence. C’est pour cela d’ailleurs qu’à chaque fois que je travaille sur un cas litigieux (un GEM dont les adhérents et le gestionnaires sont à couteaux tirés). C’est à l’Unafam que je m’adresse : eux seuls auront du temps à y consacrer.

(Visited 4 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/les-divergences-de-philosophie-d-obedience-des-associations-porteuses-de-gem-s/

2 Commentaires

  1. Les divergences de philosophie , d’obédience des associations porteuses de GEM s’expriment-elles dans les pratiques des GEM ?
    Monsieur,
    J’ai publié votre réponse
    Vous voila bien suceptible soudain, serait mon rapprochement avec la Fnapsy ou un déconfinement qui se passe mal ?
    . Qu’à cela ne tienne je vous rembourserais le poulet, du moment que vous nous remboursez la location de la voiture.Pensez à dire à votre président qu’ll me doit toujours les 20 euros pour les 2 livres qu’il ma demandé de lui envoyer.

    Que me reprochez vous au juste ? Pour les fautes d’orthographes, j’en suis désolé mais j’écris d’une traite et n’ai pas forcément le temps de tout relire. Quand à la mésinterprétation de votre pensée dans un sens politique, je pense que vous partez en vrille. Je n’ai fait que oser les premiers jalons d’une réflexion et vous voila dans tout vos états.
    Bon Week end donc

  2. Les divergences de philosophie , d’obédience des associations porteuses de GEM s’expriment-elles dans les pratiques des GEM ?
    Monsieur,
    Alors que ce matin j’ai acheté un poulet dans la préparation de notre rencontre, je me vois amené à décommander notre rencontre après avoir lu votre article ” Les divergences de philosophie, d’obédience des associations porteuses de GEM s’expriment-elles dans les pratiques des GEM”
    Outre que Deutsch ne prend pas de e (ce qui , peut-être, est un détail, mais j’ai hérité d’un sentiment de désagrément lorsque j’assiste à la déformation de mon nom ), je n’ai pas aimé que mon nom soit cité dans un contexte qui n’est pas celui dans lequel j’avais évoqué cette question. Je vous rappelle que j’ai évoqué cette question comme une énigme à résoudre dans le cadre d’une thèse de doctorat de sociologie et comme sujet de recherche et non comme question politique . Votre présentation suggère que ma réponse à cette question serait positive, ce qui, au demeurant n’est absolument pas le cas . Qu’en saviez-vous, d’ailleurs, et cela était-il important? J’ai exprimé l’idée qu’une recherche sociologique portant sur cette question était digne d’intérêt . J’ignore quelle peut être la réponse du Président d’Advocacy France qui recevra ce mail en copie à cette question, mais votre mail permet de faire penser que cette association serait désireuse de polémique quand , dans ce que j’en connais, elle apprécie de travailler avec tous. J’en profite pour vous rappeler que dans mon même courrier je vous proposais d’autres thèmes de recherche possible et j’ajoute que les GEM du Morbihan se retrouvent régulièrement , toutes obédiences confondues pour travailler ensemble.
    Je vous demande donc de publier ma réaction dans votre prochaine lettre et j’attends confirmation dans votre réponse
    C.DEUTSCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.