Les Groupes d’Entraide Mutuelle en Auvergne-Rhône-Alpes : fonctionnement, besoins et pistes d’actions

Après les Pays de la Loire, le Centre Val de Loire, puis la Nouvelle Aquitaine en 2019, est parue en décembre 2020, la 5éme étude régionale sur les GEM. L’IREPS ARA, l’ADES du Rhône et l’ADESSA ont mené en 2019 une enquête régionale pour mieux comprendre ces associations, comprendre comment elles agissent en promotion de la santé et faire connaître leurs actions.

http://ireps-ara.org/portail/portail.asp?idz=1459

“Cette enquête quantitative a été financée par l’Agence
Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes. En 2019,
les 7 délégations départementales de l’IREPS ARA,
ainsi que ses partenaires ADES du Rhône et ADESSA,
sont allés à la rencontre de l’ensemble des GEM de la
région. 45 GEM ont pu être interrogés, les enquêteurs
s’adaptant aux possibilités et contraintes de chacun.
Après l’analyse des données collectées, les résultats
ont été mis en perspective avec l’enquête qualitative
de l’ANCREAI et les bilans de la CNSA et l’ARS (en page
suivante, index des données utilisées). A la suite de
cette analyse, onze restitutions locales rassemblant
plusieurs GEM ont été proposées entre novembre
2019 et février 2020. Ces occasions de présenter et
discuter les résultats avec les adhérents ont aussi
permis de co-construire avec eux des pistes d’actions.”

> 45 GEM participants sur 48 sollicités
(soit un taux de réponse de 94 %)
> 44 groupes d’adhérents
> 378 adhérents
> 66 salariés
La proximité des équipes départementales
de l’IREPS et des partenaires ADES du Rhône
et ADESSA ont favorisé la participation à
l’enquête.

‘IREPS ARA
propose depuis 2019 une plateforme
ressource d’appui aux acteurs, et aux
dynamiques locales en santé mentale :
la Plateforme Ressource Intersectorielle
en Santé Mentale Auvergne-Rhône-Alpes
(PRISM ARA). Ce dispositif se décline dans
chaque département en s’adaptant aux
réalités et besoins des acteurs locaux.

94 % des GEM ont contribué à l’enquête.
Nous pensons que l’implantation de l’IREPS, ADES
et ADESSA, et leur proximité dans les départements
ont contribué à cette forte participation.
Les chargés de projets de proximité ont pris le temps
d’aller à la rencontre des GEM, de se présenter et
de présenter le projet, avant de démarrer l’enquête.
Cela s’est fait au rythme des GEM et selon des
modalités diverses qui leur convenaient (rencontres,
communications téléphoniques, mails, utilisations
des diverses modalités).

(Visited 137 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/les-groupes-dentraide-mutuelle-en-auvergne-rhone-alpes-fonctionnement-besoins-et-pistes-dactions/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.