Ma confession pour devenir futur pair aidant (promo ccoms)

Mes bien chers frères et soeurs, je dois vous l’avouer, je me rêve plutôt parfois en gentil Casimir ou Darkvador qu’en bonne soeur de foyer pour étudiantes attardées.

Cela dit, puisqu’est venue l’heure, je vais vous avouer un terrible secret: j’ai commis l’acte impardonnable d’avouer le secret d’une femme sous forme de Haiku en ne me rendant même pas compte que mon crime mettrait des années à apparaître et aurait une telle importance criminelle.

Puisqu’il faut se confesser pour devenir pair aidant, ce que maintenant je veux être, je dois vous avouer une bien triste chose : je suis un provocateur malgré moi et je vais de ce pas vous avouer un de mes nombreux pêchés, qui me semble celui peut être le plus lourd à porter.

J’avais une amie très chère que j’ai profondément blessé et que je n’ai jamais revu après cela. Je vais ici vous raconter cette triste histoire.

La belle en effet s’aperçut bien tardivement que lorsqu’elle cherchait son nom sur Internet elle tombait en premier sur mon Haiku, dont je lui avais pourtant envoyé le lien. J’avais publié cet Haiku en pensant au bien nommé Album de la Comtesse du Canard Enchaîné : “Flore Mourins d’Arfeuille a l’endroit, Un amour de feuille à l’envers”. J’avoue avoir goûté la chose sur le moment, d’autant que j’en eu deux pour le prix d’une….. Mais depuis, je vous avoue, je regrette le plaisir éphémére de cet haiku qui rompit à la fois une relation très forte, insultant une noble personne et un nom de famille dont les origines remontent à Diane de Poitiers.

Depuis je porte ma couronne d’épine et je vous adresse à vous deux la Fille et la fille du Comte, mes plus sincères regrets éternels de vous avoir fourvoyées et de l’avoir ensuite couché par écrit puis publié sur le Web. (C’était en 94, l’Haiku ayant été porté sur le WEB en 97 et la faute découverte en 2002).

Puisqu’on en est aux confessions, je dois avouer avoir commis un autre péché véniel, en associant le nom d’Isabella Nobili avec celui de Cyberlolita, mais elle n’en fut point fâchée, car lle me demanda simplement de le retirer. Je l’associais en 1998 et je la retirais en 2001. Je ne crois pas avoir commis d’autre pêché de ce type. Puis-je maintenant devenir pair aidant ? Quel type d’examen puis je passer et repentir éprouver pour avoir l’honneur de faire parti de ce digne cercle ?

Par contre je reste très fier de rester pour l’inventeur des formules “Si vis pacem para netum” et de “Psychiatria delenda est”…. Même si de fait seule la seconde est véritablement mienne. Je certifie n’être ni sexologue ni lapiniste, ni cowboy ni playboy Pour faire valoir ce que de droit.

S vous vous interrogeais encore sur mes es qualité pour faire parti de votre bande de tcharbé, je peux également vous donner accès à ma fiche issue tout droite du fichier Bitton (Ce fichier diffusé au moins une dizaine de personnes dont certaines ne faisaient pas partie du CRPA et étaient en conflit ouvert avec moi) à fait l’objet d’une saisie de la CNIL , d’une main courante auprès du commissariat du 6éme arrondissement ainsi que de vastes débats dans le milieu de la pairaidance et de l’anti-psychiatrie (ante-covidienne, précision pour Mathieu Bellhacem que je considére par ailleurs comme un ami).

Sacrée Flore

(Visited 99 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/ma-confession-pour-devenir-futur-pair-aidant/

1 Commentaire

  1. Là je décline toute responsabilité…
    Mais au cas où il y a des mecs qui cherchent des photos de nous à poil ça peut calmer 😅

Laisser un commentaire