Pratiques et postures professionnelle des animateurs de GEM

A lire dans le numéro 83 de la revue Rhizome: Mars 2022

Enquêter auprès d’un groupe d’entraide mutuelle
« Que signifie “faire de l’inclusion” au sein d’un groupe d’entraide mutuelle (GEM) ? »
est la question qui nous a guidés durant toute notre réflexion. Notre recherche sociologique, dont une partie des résultats vous seront présentés dans ce qui suit, vise à documenter et saisir les « petits pas du quotidien » et les différentes « pratiques inclusives » mobilisées au sein d’un GEM. Il s’agissait de documenter l’activité des professionnels de ce lieu, comment ceux-ci appréhendaient leur mission d’« inclusion » et par quels moyens ils y répondaient, en s’interrogeant sur la capacité d’invention et de bricolage des acteurs mobilisée au quotidien afin de réinventer leurs façons de faire et d’être ensemble. Car les GEM ne sont pas des lieux de prise en charge, mais des lieux au sein desquels il est possible d’expérimenter la vie et l’appartenance à un collectif, le « vivre ensemble ». C’est sa « capacité collective à conjuguer les singularités sans les essentialiser » (Gardou, 2012 p. 43) qui fait du GEM un lieu inclusif. C’est le parti pris de cet article, qui s’intéresse aux pratiques des animateurs de GEM.

A noter deux trois copiés collés de ce site sans citation de l’auteur ni aucune référence à L tribu des GEM ou au site WEB ci présent. Cancell Culture quand tu nous tiens.

(Visited 38 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/pratiques-et-postures-professionnelle-des-animateurs-de-gem/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.