Un fonctionnement en autonomie parfois difficile à assumer : l’exemple du GEM d’Arnouville

Le fonctionnement en autonomie est un des grands principes de la bonne gestion des GEM. De fait 80 % des GEM ouvrent à intervalle régulier sans la présence d’un animateur, la plupart du temps à raison d’une fois par semaine (source sondage Facebook aout 2020). Il arrive même que certains GEM arrivent à se passer d’animateur pendant plusieurs mois d’affilés, comme le GEM de Montrevel en 2016. Cette situation ce qui est d’ailleurs arrivé à nombre de GEM pendant la crise Covid, soit que les animateurs aient exercé leur droit de retrait ou n’aient pas voulu utiliser leurs moyens de communication personnelle (cas du GEM de Mamers). On a vu également un certain nombre de gestionnaires interdire à leur animateur de continuer à travailler, les mettant au chômage technique ou les réaffectant à d’autres postes.

Cela dit l’ouverture en autonomie à long terme n’est pas toujours évidente. Nous avons pu voir ça avecle GEM d’Arnouville (Val d’oise-95) Gem Milleetunevie. Fermé depuis le 16 mars dernier,à rouvert ses portes le 2 septembre. Il avait en effe t perdu ses deux animateurs pendant le confinement du printemps 2020. D’après les rares informations dont nous disposons un animateur a été trouvé , mais le GEM va plus ou moins ouvrir en autonomie dans un premier temps. Un rendez-vous est prévu avec le gestionnaire La Mayotte, tout cela dans une forte confusion concernant la gouvernance associative.

Par chance pour les gémeurs il existait 6 autres GEM dans un périmètre de 15 km à la ronde qui sont prêt à les accueillir. En prenant une ou deux heures en plus de transport, les gémeurs peuvent donc se rendre ailleurs. Beaucoup d’autres GEM, confrontés à une telle situation auraient sans doute ouvert en autonomie. C’est c qu’on fait pendant plusieurs mois d’afilée des dizaines d’autres GEM. C’est la solution que je leur ai proposé. Elle n’a pas pu se faire à mon avis pour deux raisons : parce que la Mayotte n’a trouvé aucun interlocuteur en qui elle a voulu confier sa confiance, donc elle a refusé l’ouverture en autonomie. Les gémeurs eux-mêmes ont accepté que la décision du gestionnaire soit celle du CA. Il faut dire aussi que le Président qui lui-même est hospitalisé depuis plusieurs mois avait précédemment encouragé le départ de l’animatrice restante. Nous sommes donc une sorte de GEM qui se serait suicidé. Les Gémeurs auraient bien voulu ré-ouvrir le GEM plus tôt, mais placès devant leurs responsabilités par le parrain ils n’ont jamais osé le ré-ouvrir, tout en maugréant contre leur infantilisation.

(Visited 41 times, 1 visits today)

Lien Permanent pour cet article : https://www.entraide-mutuelle.org/un-fonctionnement-en-autonomie-parfois-difficile-a-assumer-lexemple-du-gem-darnouville/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.